• auto-stop

Le tikipar Aude

Je venais d’arriver en Nouvelle-Zélande 3 jours auparavant.
Encore sous le coup du décalage horaire (12h), je cherche à rejoindre Auckland en stop, faute de transports en commun depuis le trou où je loge.

Pouce tendu, je marche environ 10 minutes sur le bord de la route, sans me rendre compte que je suis du mauvais côté. Un pick-up s’arrête à ma hauteur et le conducteur m’interpelle en rigolant « Hi there, you’re walking on the wrong side of the road. Come in. » Oups… je n’ai pas encore pris le pli de la conduite à gauche.
Il me fait signe de traverser la route et m’ouvre la portière. Je grimpe dans le véhicule et démarre.
La route serpente dans un décors paradisiaque, entre fougères arborescentes et collines verdoyantes. Les nuages se déplacent à une vitesse incroyable dans un ciel au bleu soutenu.
La discussion est étonnamment riche au vu de mon faible niveau d’anglais. Tout y passe. Le type est métis māori et pakeha (européen). Je cherche à travailler dans une ferme. A acheter un véhicule aussi. Non je ne connais pas grand monde ici, hormis les gens chez qui je loge. « And you’re not afraid about travelling on your own ? ». Ben.. ça va bien, voire très bien en fait. La Nouvelle-Zélande a une super réputation pour les voyageuses en solo et jusqu’à maintenant je n’ai eu affaire qu’à des gens extrêmement chaleureux, je me sens bien.
On parle un peu coutumes māories. Il me dit comment me comporter si je suis un jour invitée à manger chez une famille : retirer ses grolles avant d’entrer et rester pieds nus, insister pour faire la vaisselle, etc. Je lui pose des questions très naïves, inspirées des clichés dont je suis forcément imbibées : les tatouages, les hakas, etc. Il me dit que chaque moko (tatouage traditionnel) est forcément unique, basé sur l’histoire de la personne. J’ose lui demander s’il est tatoué. Il éclate de rire « Are you kiding ? It’s hurt a lot ! » Au temps pour moi.
La discussion continuant encore et encore, il me déposera beaucoup plus loin que prévu, sur Queen Street, dans le centre d’Auckland.
Avant que je ne quitte le pick-up pour entrer dans l’agence d’assurance où je me rend, il défait la figurine en plastique vert accrochée à son rétroviseur interne et me la tend. « This is a tiki. It’s a kind of protection for many things. It will be useful for your travel. For your information, if you buy one, don’t to keep it for yourself. It has to be a present for someone else ». C’est une sorte de talisman représentant génie grimaçant et assis en tailleur. Je prend avec joie ce bout de plastique tout rayé.

Cette histoire s’est déroulée il y a un peu plus d’un an. J’ai toujours gardé précieusement le tiki en plastique vert dans mon portefeuille et c’est l’une des choses les plus précieuses que j’ai ramené de Nouvelle-Zélande.
Et j’ai eu plein d’emmerdes quand même.

Source : duwasabidanslekiwi

Pas banal !(28)Trace ta route(3)
Pas de commentaire | Dans Auto-stop
  • train

1 an et demi après ce voyage en train…par Morgane JKG

Je rentrais chez mes parents, un week end d’aout 2013, étant étudiante à Bordeaux, je prenais le train en direction de la Rochelle.

Peu de temps avant de montrer dans le train j’avais aperçu un beau garçon dans le tramway, qui me scrutait de la tête au pied. C’est assez étrange mais quand nos regards se sont croisés dans le tram nous sommes restés bloqués, à se regarder… Le coup de foudre, le vrai. Puis assise au premier siège trouvé dans le train, je vois le garçon en question, s’approcher et s’asseoir en face de moi. Plus le temps passe, plus le train se vide et nous voila, plus que tous les deux dans le wagon avant le dernier arret, La Rochelle. Il me demande « tu vas a la rochelle? » (question idiote puisqu’il ne reste qu’un arret) je lui répond que oui, nous commençons a discuter… puis nous nous voyons la soirée, nous passons la nuit a discuter sur la plage. Puis nous nous voyons toute la semaine.

On fini enfin par s’avouer notre coup de foudre mutuel et mettons, chacun de notre coté, fin a nos relations (il était en couple et moi aussi. mais nous n’etions pas amoureux de nos ex.) Aujourdui nous sommes ensemble un an et demi après cette histoire. Nous sommes toujours fous amoureux, nous avons emménagé ensemble et avons des tas de projets (comme le mariage.) Il m’a récemment demandé en fiancaille, c’est l’homme de ma vie et nous sommes de vraies ames soeurs. merci la sncf 😉

Pas banal !(51)Trace ta route(10)
Pas de commentaire | Dans Train
  • train

Un train bien accueillipar Dave

Pendant le Main Square Festival (à Arras), retour vers Lille en TER pour aller dormir (on avait pas plus près). Lorsque le TER est arrivé à quai (vers 2h15), tous les festivaliers l’ont accueillis par une Ola et des applaudissements avant d’y entrer dans une ambiance cool et surtout sans bousculades. Je n’ai jamais vu un train être accueilli de la sorte.

Une ambiance que je ne suis pas près d’oublier. 🙂

Pas banal !(27)Trace ta route(7)
Pas de commentaire | Dans Train
  • train

SNCF : donner aux trains des idées d’avance !par Thomas

Tout à commencé lors d’un banal voyage en train, enfin banal façon de parler parce qu’avec la SNCF, les voyages réservent souvent des (mauvaises) surprises : Retards, absence de clim ou de chauffage… Je suis sur que vous voyez de quoi je parle.

Mais là c’était sans compter l’arrivée à bord de deux personnes et de leurs chiens pour un voyage de 5h !
Au bout d’une heure, les chiens se sont mis à dégobiller dans le wagon sans que cela ne dérange leurs maîtres impassibles, niant l’évidence et refusant de nettoyer après que les passagers leurs aient demandé de faire quelque chose vu l’état du train et l’odeur.

Résultat, le contrôleur est passé et a finalement obtenu d’eux, après quelques échanges tendus vu qu’ils n’avaient pas de billets, de nettoyer ce bazar.
Enfin, une femme de la sncf est passé pour pulvériser les taches d’une bombe parfumé à la coco…
Je ne vous raconte pas le mélange d’odeur et le plaisir de quitter ce train nauséabond !

Décidément, le train ne me réussi pas !

Pas banal !(7)Trace ta route(15)
Un commentaire | Dans Train
  • covoiturage

Un poteau sur ma routepar Pauline

Rentrant à Bordeaux en covoiturage après un week end un peu festif, je me rend au point de rendez vous du covoiturage, un peu en retard et l’esprit ailleurs.

Tellement l’esprit ailleurs que je n’ai pas vu le poteau sur ma route, J’ai foncé la tête la première dedans et mon chauffeur a éclaté de rire.
Finalement nous avons pu partir après que nous ayons réussi à faire cesser mon saignement de nez.

Malgré ce petit incident de parcours, le voyage c’est bien déroulé, nous avons parlé tout le trajet et avons pu découvrir de multiples points en commun.

Après plusieurs heures de route, arrivée à Bordeaux, il m’a ramené chez moi. Nous avons échangés nos numéros de téléphones et nous nous voyons encore.

Pas banal !(22)Trace ta route(18)
Pas de commentaire | Dans Covoiturage
  • covoiturage

Covoiturage avec une marionnettepar Lucie

L’hiver dernier, je faisais du covoiturage en tant que passagère entre Paris et Rennes. Nous étions 3 accompagnés par un étrange dernier passager… une marionnette.

Très rapidement la conductrice nous présente officiellement la dernière passagère, Nikki la marionnette, nous avons eu droit à son histoire et à son récit de voyage (une vraie globe trotteuse)

Très rapidement la marionnette à fait partie intégrante du voyage, nous l’avons fait parler, danser, et surtout, saluer tous les gens que nous dépassions, ou qui nous dépassaient sur l’autoroute.

Jamais mon covoiturage n’est passé aussi rapidement et fût aussi plaisant, nous avons pu observer de nombreux sourires, rires et autres expressions insolites provoquées par la marionnette.

Un covoiturage que je ne suis pas prête d’oublier.

Pas banal !(36)Trace ta route(10)
Pas de commentaire | Dans Covoiturage
  • covoiturage

Fêter la coupe du monde en covoituragepar mathieu

Dans un trajet paris bruxelles en covoiturage, on ne se connaissait pas mais nous étions tous en train de chanter « Vive la france! » en écoutant le match de la France contre le Nigéria !

Pas banal !(5)Trace ta route(42)
Pas de commentaire | Dans Covoiturage
  • covoiturage

Drague sur l’autoroutepar Mélanie

Alors que mon amie covoitureuse et moi alternions file de droite et file de gauche sur une voie rapide, nous croisons sans cesse le même camion. Celui-ci imite nos mouvements et passe régulièrement à notre hauteur. En tournant la tête pour essayer de voir le conducteur (eh oui, c’est haut un camion de fret), nous nous sommes rendu compte que les 2 mecs à l’intérieur brandissaient un grand bloc-notes avec leurs numéros inscrits dessus

Source : Covoiturage de merde

Pas banal !(63)Trace ta route(22)
Pas de commentaire | Dans Covoiturage
  • bateau

Concert permanent à bord.par Balancine d'artimon

A bord du drôle de navire évoqué plus tôt, il y avait aussi plusieurs musicien(ne)s. Parmi eux, un violoniste, un percussionniste, deux joueurs de didgeridoo, quelques guitaristes, une violoncelliste sans violoncelle, un clarinettiste, un flutiste, et deux accordéonistes parfois chanteuses.
Concerts et gammes, ou cours de musique pour certains, à tous les étages et à toutes heures de la nuit et parfois au petit-déj’ ou l’après-midi.

Durant la traversée, par de belles nuits de quart, entre crêpes et café dans la cuisine, le violoniste (qui sait aussi gratter la guitare, animer les flutes et les boites en tous genres, voire chanter), le percussionniste avec sa derbouka, les accordéonistes, et les joueurs de didgeridoo avec… divers tuyaux de PVC et l’évier comme caisse de résonance, nous offraient des moments de rare bonheur….

Un concert de Voyage Pas Banal.

Pas banal !(7)Trace ta route(3)
Pas de commentaire | Dans Bateau
  • covoiturage

notre voiture s’appelle cupidonpar Justine

J’ai rencontré mon copain en covoiturage. Pendant 6 mois on faisait un covoiturage toutes les semaines. J’attendais chaque vendredi avec impatience.
A une arrivé on a décidé de se voir en dehors d’une voiture.Maintenant on est ensemble depuis 1 an et on emmène les gens. On a surnommé notre voiture cupidon.Ça fait cliché mais on aime bien.

Pas banal !(99)Trace ta route(13)
Pas de commentaire | Dans Covoiturage