• bateau

Un départ arrêté.par Balancine d'artimon

Au départ de Brest vers la Martinique en Janvier 2014 (donc dans une mer un peu agitée), sous voile mais moteur de rigueur pour passer au large de Crozon. Nous partons en fin de nuit pour passer le raz de Sein avec la marée, la moitié de l’équipage dort. Le moteur faisant du bruit, je ne dors pas, et ma passion pour la navigation de nuit m’incite à sortir. Au moment de monter sur le pont, le moteur s’arrête. Plus que le bruit de l’eau sur la coque, génial. 🙂 Le commandant annonce alors calmement :
« Choquez l’artimon, on empanne ! ».
Sans grande réaction de la part de l’équipage présent sur le pont, le commandant répète plus fermement :
« Choquez l’artimon, je ne peux pas empanner ! On va sur les cailloux ! On rentre à Camaret. »
L’équipage s’agite soudainement. Il est 5 heures du matin, les moteurs ne redémarrent pas. Il reste le vent, la mer, les bruits et les mouvements insensés du bateau dans la nuit, et cette histoire de cailloux.

Après presque trois semaines passées à attendre la fenêtre météo, allait-il falloir faire demi-tour ? C’était sans compter avec la réactivité des spécialistes en mécanique du bord !

Un départ vers la Martinique qui annonce un Voyage Pas Banal.

Pas banal !(5)Trace ta route(3)
Publié le avril 22, 2014 | Pas de commentaire | Dans Bateau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *